Qu’est-ce que la redistribution ?

Aujourd’hui dans notre cours de praxéologie aléatomadaire, découvrons ce qu’est réellement… la redistribution !

La redistribution est la méthode par laquelle l’état vit sur le dos du peuple tout en justifiant son existence et en divisant le peuple pour mieux l’asservir.

La redistribution est basée sur le pillage organisé (impôts, taxes, redevances, patentes et autres tributs). Elle consiste à prendre de l’argent, des biens et des services aux riches sous la menace explicite de mort. Ensuite, le butin est partagé entre les hommes de l’état et dépensé de manière à les faire vivre comme des princes, et les miettes sont enfin « redistribuées » aux pauvres. Cela oblige les riches à faire payer plus cher les pauvres (loyers plus élevés, salaires moins élevés, etc…) pour pouvoir payer les tributs des hommes de l’état. Ainsi, la boucle est bouclée.

Au final, les hommes de l’état obtiennent tout ce qu’ils désirent sans efforts, et ce sont les riches qui portent le chapeau auprès des pauvres. Plus fort encore, par la redistribution, les hommes de l’état se font même passer pour les « gentils » qui viennent aider les pauvres alors qu’ils sont la raison pour laquelle ils restent pauvres.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

10 Responses to Qu’est-ce que la redistribution ?

  1. christophe says:

    Simple, concis, percutant.

  2. jesrad says:

    Ce diagramme est destiné aux marxistes de tout poil qui se trompent d’exploiteurs. Les seuls hommes qui exploitent les hommes sont ceux qui pointent un flingue sur leur frère humain désarmé pour lui dire « Paie, fais ceci, et ne fais pas cela », c’est à dire les hommes de l’état.

  3. Llana says:

    Oui, et l’Etat est fort bien incarné par les hauts-fonctionnaires, oies grasses inamovibles des palais de la république, quel que soit le courant au pouvoir, même s’il y a changement de majorité.

  4. Llana says:

    … et je suis surprise que tu ne nous dises plus: « vous trouverez les sacs à vomir sous vos sièges »…

  5. nico says:

    Tu as oublie, creation de terroristes et campagnes militaires dans leurs frais fixes il me semble?
    Excellent!

  6. Meuh² says:

    En son temps présidentiel, le général de Gaulle gagnait deux payes: une solde de général, et une paye de président.

    Non seulement il réglait la note de l’Elysée de sa poche, mais une des deux payes partait chaque mois pour la fondation au nom de sa fille, Anne de Gaulle, et au château de Milon-la-Chapelle, dans la forêt de Rambouillet où la fondation existe toujours pour s’occuper des Trisomiques 21.

  7. malatreboy says:

    Tes propos sont sévères. j’admet le bien fondé des argument du « public choice » mais l’idée principale souffre cruellement d’extrapolation sous ta plume.

    Premièrement clarifions la necessité du system de redistribution. Outre les vertues énnoncées par Keynes (pouvoir d’achat, effet multiplicateur…) et les considérations philosophique d’équité, la redistribution est essentielle pour assurer la paix social en limitant l’insatisfaction et, par là même, la frustration, des plus démunis.

    Deuxiement, même si l’interêt personnel de l’homme politique influence sa politique, celui-ci n’est pas nécésserement en opposition fondamentale à l’intérêt collectif dans la mesure où la volonté de conservation du statu impose un degré minimum de satisfaction des élècteurs (démagogie). Suivant ce raisonnement la poursuite de l’intérêt personnel du politique peut entrainer une réel motivation à satisfaire l’interêt colletif.

    Pour conclure, bien qu’étant d’orientation libéral, je recommande aux détracteurs de la redistribution de se pencher sur la question du « gap » aux etats-unis ou, plus proche, en ireland.

  8. jesrad says:

    Il ne s’agit pas ici de parler de la théorie du public choice, que j’ai abordé dans l’article sur la réglementation, mais simplement de montrer les choses telles qu’elles sont réellement.

    Le fait est que l’intervention de l’état dans le but de redistribuer les revenus ne fait rien de plus que distordre les prix (et gaspiller de l’argent, parce que prendre d’un côté pour verser de l’autre, ça coûte). La seule logique cohérente de « redistribution » qui redistribue vraiment et égalise les revenus, c’est celle du communisme, avec son inévitable cortège de pénuries et d’appauvrissement généralisé, car au moins elle supprime carrément le marché et donc les distortions de prix avec. Quant à l’Irlande et aux US j’ai déjà eu l’occasion d’aborder le sujet ici. Je peux envisager de parler plus précisément de ce que vous appelez le « gap », pas de problème.

    Autre chose: franchement, arrêtez de vous appuyer sur Bizarro-Keynes. C’est un charlatan, un mystificateur et un plagieur, ainsi que l’a amplement démontré Henry Hazlitt dès 1956. Rien de ce qu’il écrit n’est soit vrai, soit inventé par lui.

  9. Ping: Pourquoi toute redistribution est futile « Ne Cede Malis

  10. Ping: Devenez capitaliste et sponsorisez les pauvres « SAPER AUDE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :