L’éruption

Le Soleil n’était qu’à peine monté au dessus de l’horizon quand les habitants du village furent réveillés par les mouvements de la terre. Le sol tremblait, les poteries se renversaient, quelques murs et toits de huttes tombèrent. Alors ils levèrent les yeux vers le volcan Larue, sur les flancs duquel ils s’étaient installés depuis des centaines de lunes: la montagne fumait et grondait. Ces mauvais présages les inquiétèrent, certains paniquèrent et s’enfuirent dans la forêt.

La tribu fut rassemblée pour trouver une explication au problème. Les Anciens formèrent le Demi-Cercle, avec leur Grand Shaman au centre, face à eux. Ceux qui suivaient le Culte Rouge étaient à sa gauche, ceux du Culte Bleu à sa droite. Ils entamèrent les débats: tour à tour, le Grand Shaman pointait le Bâton de la Loi vers l’un d’eux pour l’inviter à parler. Comme à leur habitude, les Anciens du culte rouge jugeaient que leur divinité envieuse et colérique, Kollectif, leur adressait des signes d’impatience face à leur manque de piété et de générosité envers lui ; tandis que les Anciens du culte bleu, eux, estimaient qu’ils n’avaient pas assez respecté les coutumes et les lois de leur divinité hautaine et cruelle, Trhadission. Chaque camp avait son propre Shaman pour s’exprimer en son nom.

– Larue gronde après nous, qui n’avons pas été assez généreux avec Kollectif ! Il fait trembler la terre et fumer la montagne pour nous avertir que nous ne faisons pas assez attention à lui, que nous nous intéressons trop à nous-même !
– Ne l’écoutez pas, c’est parce que trop d’entre nous ont succombé aux pratiques impies des villages voisins, et parce qu’ils ont trop de contacts avec les étrangers, que le volcan renverse nos huttes et casse nos poteries ! Nous devons appliquer plus strictement les lois de Trhadission si nous voulons retrouver notre pureté et vivre en sécurité !

Les débats se poursuivirent jusqu’au soir. S’ils n’étaient ni d’accord sur la cause des manifestations du volcan, ni sur la volonté qu’exprimait vraiment Larue, ils s’étaient en revanche accordés sur une chose: les villageois devaient impérativement sacrifier plus aux deux cultes et à leurs Anciens s’ils voulaient apaiser les dieux, et cela impliquait avant tout d’arrêter de commercer et partager avec les villages alentour. Il y eut bien quelques voix pour dire que c’était le choix de vivre sur les flancs du volcan pour profiter de ses terres fertiles qu’il fallait remettre en cause, mais personne ne voulait les écouter, car ça aurait remis en question leur modèle de vie tout entier.

Ainsi fut-il décidé que les villageois sacrifieraient leurs contacts avec l’extérieur du village au nom du dieu Thradission des bleus. Les jours suivants passèrent paisiblement quoique plus durement: sans le commerce avec les autres villages, de nombreux habitants avaient dû cesser de fabriquer les colifichets, poteries et outils habituels, pour à la place se consacrer à cultiver et produire directement les choses qu’ils avaient l’habitude d’obtenir en échange – une tâche à laquelle ils n’aspiraient que très peu, et pour laquelle ils étaient bien moins doués et donc en tiraient un résultat moindre. Mais au moins, Larue s’était apaisé.

Mais voici qu’un quart de lune plus tard, le volcan se remit à gronder et fumer plus encore que la première fois. Terrifiés, les villageois rassemblèrent le Conseil des Anciens une fois de plus.

– J’accuse des habitants fourbes d’avoir continué en secret leurs pratiques impies et d’avoir souillé et appauvri notre village par des contacts extérieurs ! C’est forcément la seule raison pour laquelle Trhadission a de nouveau agité Larue ! Il faut trouver ces traîtres et les punir !
– Ouvrez les yeux, ce sont l’orgueil et l’égoïsme des villageois qui se parent de bijoux, vivent dans de grandes huttes et portent des vêtements richement décorés sur leur ventre rebondi par l’aise qui insultent notre dieu Kollectif, il secoue la montagne pour nous avertir de sacrifier plus en son nom et vivre de manière plus respectueuse et plus proche de la nature !

Les Anciens rouges et bleus continuèrent de se chamailler toute la journée, jusqu’à finalement décider qu’il faudrait revenir à plus d’humilité et de pauvreté pour les villageois, comme le préconisaient les rouges depuis toujours, et les bleus soutinrent cette décision car elle allait manifestement de pair avec l’arrêt des échanges extérieurs de toute façon.

Ainsi fut-il fait: les riches étoffes furent brûlées au nom de la divinité Kollectif, les bijoux furent confisqués par le shaman rouge, et les réserves de nourriture furent partagées entre les Anciens rouges, qui en distribuèrent un peu moins du dixième aux villageois les moins nantis. Plusieurs habitants, en particulier le second fils du Grand Shaman, dont les jeunes filles du village appréciaient les chansons énergiques et le look sophistiqué, décidèrent alors de quitter le village pour protester contre ces mesures: ils prirent leurs affaires et suivirent le chemin de la rivière, qui descendait les pentes douces du volcan. Les Anciens des rouges les maudirent au passage pour leur vanité, assurant qu’ils ne trouveraient que des terres plus tremblantes et plus fumantes encore partout où ils iraient.

Larue cessa de s’agiter quelques jours… puis gronda et trembla et fuma de plus belle. Cette fois les villageois paniquèrent en masse, et presque tous s’enfuirent vers la rivière pendant que les Anciens s’empoignaient et s’accusaient mutuellement d’avoir offensé Kollectif et Trhadission. Le Grand Shaman était encore occupé à frapper le sol avec le Bâton du Destin pour essayer d’obtenir le calme et poursuivre les débats, quand la nuée ardente s’abattit sur le village.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :