Emergence des garanties dans Second Life

Dans Second Life, il n’y a aucun tribunal. Aucune entité ayant un Pouvoir n’existe pour faire respecter par la force les termes d’un contrat, à part LindenLab qui fait uniquement respecter son propre contrat (les 6 grandes interdictions) d’accès à la Grille (ce qui ne durera pas avec la probable future apparition de logiciels serveurs compatibles). Malgré cela, de très nombreuses relations contractuelles apparaissent et se maintiennent, voyons comment:
– par l’outsourcing de l’application du contrat: le contrat est signé en dehors de SL et a force de loi par le pouvoir d’un état existant en dehors de SL (ce n’est possible que dans certains cas, c’est coûteux et très contraignant). Quelques gros studios de conception fonctionnent de cette manière.
– par l’utilisation d’un service de gage en qui chaque signataire a confiance (il en existe un seul dans SL, que je n’ai jamais vu utilisé)
– par l’intérêt supérieur: la valorisation de la confiance dans le respect du contrat est conçue de façon à dépasser tout éventuel gain provenant de la violation du contrat (par exemple, si vous avez plus à gagner à continuer à faire des affaires ensemble demain, après-demain, etc…)

La quasi-totalité des contrats de travail dans SL fonctionnent sur cette dernière base: le salaire est versé quotidiennement ou hebdomadairement, alors que le gain pour l’employeur se fait sur une durée plus longue. Ainsi un employeur a plus intérêt à effectivement verser son salaire à un employé qu’à le faire travailler gratuitement pendant un jour ou une semaine et avoir ensuite à trouver quelqu’un d’autre qui convient (en plus de faire face aux possibles conséquences de sa fraude sous la forme d’un petit groupe de gens déterminés à gêner ses clients et vandaliser tout ce qu’ils peuvent). Pour les contrats plus importants, le paiement est séparé: une petite partie au départ, l’essentiel à la livraison, c’est sur cette base que je travaille personnellement. On peut aussi concevoir des clauses compensatoires avec des dépôts de garantie (objet ou argent).

Au niveau des simples contrats de vente, SL ne propose aucun système de garantie. Ce qui est acheté est acheté, il n’y a pas de fonction de remboursement pour revenir en arrière d’un clic, et les employés de LL se fichent éperdument d’apprendre que vous vous êtes trompé de modèle, que ce n’est pas la bonne couleur, que ça ne fonctionne pas comme la pub l’avait dit, etc… Et pourtant la quasi-totalité des marchands dans SL offrent la possibilité de se faire rembourser sur retour de la marchandise, en plus d’offrir très souvent des services après-vente sérieux. Ce n’est pas toujours le cas, mais c’est très courant. Les modalités diffèrent (remboursement intégral ou moins une charge de restockage, durée limitée ou illimitée de garantie ou de retour, offres de mises à jour gratuites ou à prix réduits, services de personnalisation gratuits ou négotiables, réductions sur les achats en masse, on trouve vraiment de tout).

Pourquoi ? C’est encore l’effet de l’intérêt supérieur: un marchand déjà établi dans SL a intérêt à rester établi pour continuer à commercer. L’échange d’information est facile dans SL, et forcément les arnaques sont vite connues: elles rapportent peu, surtout comparées aux possibilités légitimes d’enrichissement. Dans un monde où tout est peu coûteux (une « fortune » de 5000 L$ correspondant à un ridicule 12 euros, soit 3 boîtes de cassoulet) et où les rencontres demandent très peu d’efforts, la valeur d’une réputation devient très vite supérieure à la valeur de bien des choses pour la quasi-totalité des gens. Et alors, échanger sa réputation contre un truc de moindre valeur est un très mauvais calcul: très peu de gens, dans les faits, font cette erreur. Et rarement plus d’une fois.

D’autre part, offrir des garanties rassure les clients et rend donc plus compétitif, ça permet aussi de développer des relations plus poussées avec les clients, et le respect de ces engagements paie en retour par bouche à oreille.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de fraude dans SL, mais seulement que les garanties existent et se développent en l’absence d’un système centralisé d’application des contrats: un système décentralisé d’information suffit. Il est possible pour quiconque de déterminer lui-même le prix à payer pour avoir des garanties de cette manière: plus on dépense en temps et en efforts pour éviter les risques, plus on paie pour sa propre sécurité, comme dans un système centralisé, mais avec l’avantage de pouvoir en faire plus ou moins à volonté: il n’y a pas de « taille unique ». En fin de compte, un système de gage est juste une assurance sur ce service, qui étale le coût de cette assurance.

La dernière innovation dans le domaine est une « feature » qui a été réclamée à la fois par les propriétaires terriens et leurs clients: le « covenant », un texte à caractère contractuel que l’on peut assigner à un terrain avant de le mettre en vente. L’acheteur du terrain, par son achat, reconnaît son accord avec les termes du covenant, exactement comme n’importe quel contrat personnalisé de vente ou de location. Avec ça, on peut vendre ou plus généralement louer des parcelles de terrain d’îles privées sous conditions précises, comme par exemple un code d’urbanisme (respect d’un style de construction, elfique, chinois, arabe, gothique, médiéval, tribal, etc…), un code de conduite (pas d’avatars d’apparence enfantine, ou pas de furries, ou uniquement des styles goréens, etc…), ou encore une grille tarifaire. Et comme ça, tout le monde est content.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

6 Responses to Emergence des garanties dans Second Life

  1. fabien says:

    Bonjour, vous avez l’air de vous y connaitre en second life. J’ai un problème, peut-être pouvez m’aider svp :
    Voilà : j’ai malencontreusement confondu des $ avec des L$ et ai acheté une île. Je croyais qu’elle me couterait une dizaine de dollars, mais voila que ma carte s’est vue débitée de 1675 dollars et ils veulent encore m’en prendre 300 par mois.
    Que faire pour obtenir un remboursement de cette somme extrêmement lourde ?

    Merci d’avance

  2. jesrad says:

    Plaidez la folie.

    Sérieusement, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même de confondre les USD et les L$, surtout quand les deux monnaies sont affichées séparément l’une à côté de l’autre dans la page « Account » du site web.

    Le mieux qu’il vous reste à faire c’est de contacter Lindenlab, par exemple à concierge@lindenlab.com pour expliquer la situation et trouver une solution.

  3. fabien says:

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre réponse très rapide.
    Malheureusement je ne peux m’en prendre qu’à moi même comme vous dites. Mais en attendant, je perds 1675 dollars… j’essaye depuis un petit moment de les contacter mais c’est vraiment difficile.
    Pouvez-vous m’expliquer comment fonctionnent les éventuelles possibilités de revente ? Je n’arrive pas a comprendre…
    Merci !

  4. jesrad says:

    Vous pouvez essayer de revendre l’île à quelqu’un d’autre, en mettant en balance le fait que cette personne pourra en disposer de suite au lieu de devoir attendre que LindenLab configure et installe une nouvelle machine, contre le fait que c’est perçu comme moins sûr d’acheter à un résident plutôt qu’à LindenLab directement.

    Alternativement peut-être que LindenLab fera un geste en reprenant l’île (s’ils ont un autre client derrière, ce qui est sûrement le cas).

  5. fabien says:

    Bonjour,
    Merci infiniment pour vos précieux conseils. J’ai (enfin) réussi à joindre un interlocuteur chez Linden Labs, et il s’est chargé de la suppression immédiate de l’île et d’un remboursement en accord avec la société emmetrice de ma carte de crédit. J’espère que la procédure n’aura pas posé problème !
    Bonne continuation à ce journal, dont j’apprécie la nouvelle mise en page.

  6. jesrad says:

    C’est une bonne nouvelle 🙂 Ils sont parfois un peu lents ou débordés chez LL, mais ils ont encore du bon sens commerçant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :