Qu’est-ce que le vote ?

Aujourd’hui, dans notre cours de praxéologie aléatomadaire, décryptons la nature et l’usage de ce qui se nomme le suffrage, ou tel qu’il est appelé couramment… le vote !

On entend souvent l’expression « droit de vote », pourtant le vote n’est pas un droit, puisqu’il dépend du bon vouloir des autres. C’est en fait un bien ou plus exactement un privilège, une permission accordée par l’état d’user de la fortune, de la vie et du temps des autres citoyens contre leur gré: en votant, le citoyen déclare remettre à la personne sélectionnée leurs biens (il l’autorise à les dépouiller par l’impôt), leur vie (il l’autorise à régner sur leur vie en décidant à leur place ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire) et leur temps (il l’autorise à réquisitionner leur service à tout moment, pour n’importe quelle raison lui paraissant suffisante). En clair, le vote est un privilège prélevé et redistribué par l’état pour acheter au peuple sa souveraineté sur lui-même.

Mais c’est un bien qui ne sert que par chance, quand il se trouve suffisamment d’électeurs à vouloir échanger leur ticket d’électorat contre le même bloc de promesses vagues proposé par l’un ou l’autre de nos grossistes de l’arnaque en pyramide qu’on nomme « parti politique ». Pour être vainqueur à ce jeu de tombola géante, il faut être celui qui aura placé le billet gagnant qui séparera la minorité de la majorité. Au final, la carte d’électeur n’est qu’un ticket d’abonnement aux grandes loteries de souveraineté.

Fort heureusement, le secret du vote interdit de savoir qui est cet heureux gagnant, ou même qui sont ceux qui ont suivi son avis, ce qui permet aux partis élus de s’approprier le lot tout entier, et de n’en distribuer une partie que dans la mesure où cela suffira à acheter assez de voix pour gagner la loterie suivante afin de perpétuer cette fraude.

Paradoxalement, le vote n’est pas démocratique car il viole la subsidiarité: en collectivisant les souverainetés individuelles des citoyens, il permet aux uns de se mêler des affaire des autres qui ne les concernent pas du tout. De plus, dans nos Ripouxbliques et Monarchies parlementaires européennes, c’est très souvent le vote qui délimite son propre champ d’action: les limites constitutionnelles sont modifiées chaque fois que le vote, ou plutôt ses représentants, le désire.

En clair, par le vote, chaque personne se voit dépouillée d’une partie de ses droits au bénéfice de toutes les autres, puis on lui offre la possibilité de participer à la grande loterie qui lui permettra peut-être d’en récupérer un bout. C’est une technique de manipulation très connue, à tel point qu’elle est utilisée par Super Nanny sur M6: votre enfant ne veut pas aller se coucher ? Proposez lui de choisir entre « maintenant » et « dans 10 minutes », ainsi il aura explicitement donné son accord pour aller se coucher et fera moins d’histoires. L’autre effet du vote c’est de dresser les uns contre les autres les citoyens, contraints de se battre entre eux pour reprendre leurs droits aux détriments des autres ; ils sont aussi légitimés dans leurs désirs d’asservir puisque le vote les protège et les anonymise: le vote favorise la violence entre minorités.

Qu’a donné le vote ? Ce n’est pas lui qui a formulé les Droits de l’Homme, non, ceux-là nous viennent des philosophes jusnaturalistes. Ce n’est pas par un vote qu’on a décidé d’aller prendre la Bastille. Ce n’est pas plus par le vote qu’on a évincé les Napoléon, Louis-Philippe et autres tyrans. Ce n’est pas non plus par le vote qu’on s’est battu contre les envahisseurs nazis.

Non, le véritable et le seul résultat du vote, c’est une pile de lois, décrets et autres arrêtés parfaitement imbuvables destinés à nous pourrir la vie. C’est l’incarnation sur papier de toutes les petites bassesses, toutes les minables envies et jalousies, toutes les petites inimitiés acariâtres que les uns et les autres peuvent s’infliger quotidiennement, c’est la petitesse et la médiocrité de l’esprit humain quand il s’ingère dans les affaires d’autrui, formalisées, documentées, pesées, paraphées et normalisées. C’est l’essence fondamentale de nos plus stupides querelles de voisinage, travestie en parole divine, et devant laquelle tout le monde est sommé de se prosterner.

Il a été question récemment d’améliorer la participation à la Grande Loterie Electorale, par des moyens électroniques en particulier. Franchement, pour un anarchiste comme moi, toutes ces discussions de « cyberdémocratie », « démocratie participative » et « vote électronique » et tous les débats qui en découlent sur les modalités de vote, les méthodes techniques de vérification de l’identité des électeurs et de la garantie du secret de leur vote, me font penser à des vaches détaillant entre elles des meilleures façons de nettoyer les lunettes du directeur de l’abattoir pour s’assurer qu’il ne fera pas d’erreurs en lisant les réglementations sanitaires concernant leur exécution, leur découpage en morceaux de viande et leur congélation. On peut mesurer et réguler la température de la chambre froide par l’Internet ! Quel progrès !

Advertisements

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

7 Responses to Qu’est-ce que le vote ?

  1. Sehb says:

    Tu viens de chambouler ma vision du vote. Ca ne m’aurait jamais effleuré l’esprit que le vote ne soit pas si démocratique qu’on le prétend.

  2. jesrad says:

    C’est le plus beau compliment qu’on puisse faire, merci 🙂

    Un esprit qui doute est un esprit qui se rapproche de la vérité. Abattre les murs des certitudes, c’est du boulot, et l’état de confusion dans lequel on se retrouve après est ce qu’il y a de plus salutaire pour le cerveau. C’est la leçon que nous a enseigné Robert Anton Wilson, qu’Eris ait son mojo.

    Bon, et la prochaine fois, je démontrerai que les extraterrestres sont déjà là 😀

  3. Ping : Et si moi aussi, je le faisais ? Non ? « Ne Cede Malis

  4. mimi says:

    alors la tu mas caremen donnée une autre vision du droit de vote! moi qui cherchais juste des exemples pour ma dissert sur le droit de vote pour dire que c’est une liberté d’expression, la je suis totalement chanboulé!! avant jamais sa ne maurais traversé lesprit que ce soit si négatif que ca et que lon se fai juste avoir!!
    merci !!
    ^^

  5. Ankuetas says:

    Lool…

    Remarque donc qu’il y a aussi un certain lavage de cerveau: Depuis tout le temps on nous dit que la démocratie c’est bien et que le vote est l’essence d’un pays libre. Mais personne n’a pensé à analyser réellement ce qu’est le vote, et la démocratie…

    Mettre en cause la démocratie au nom de la liberté individuelle, c’est déjà être à 80% libéral.

  6. Ankuetas says:

    « C’est une technique de manipulation très connue, à tel point qu’elle est utilisée par Super Nanny sur M6 »

    Fallait la trouver cette phrase 😀

  7. Ankuetas says:

    « Bon, et la prochaine fois, je démontrerai que les extraterrestres sont déjà là 😀  »

    Sorry, c’est déjà fait:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Fermi

    (Prends en compte l’Équation de Drake : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_de_Drake)

    Maintenant, fait les raisonnements et tire les conclusions toi-même 😀

    Et désolé de ramener ma fraise une troisième fois 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :