Henri Grouès n’est plus…

Henri Grouès, prêtre capucin sous le nom de Frère Philippe, et plus connu sous le nom d’Abbé Pierre, est mort ce matin des suites d’une infection pulmonaire.

Homme de coeur et de foi, il a consacré sa vie à aider les autres et poursuivre son objectif personnel de justice et d’amour.

Je salue sa mémoire, et j’en profite pour rappeler, face aux nombreuses tentatives de récupération politiques qui seront inévitables aujourd’hui et dans les prochains jours (voire même semaines), quelles étaient vraiment les valeurs de cet homme:
– l’Abbé Pierre a toujours préféré faire appel à la charité volontaire plutôt qu’à la fausse « solidarité » obligatoire de l’état. Son appel de 1954 s’adressait aux hommes et non aux collectivités impersonelles.
– l’Abbé Pierre croyait en la capacité de chacun de subvenir à sa propre existence et de venir de lui-même en aide aux autres. Les Communautés d’Emmaüs qu’il a fondées fonctionnent toutes exclusivement du résultat de leur travail, de manière privée; et leurs membres se sortent de la misère d’eux-même.
– l’Abbé Pierre défendait la liberté. Il était pour l’ordination des femmes, et pour l’adoption d’enfants par des couples homosexuels (mais préfèrait appeler « alliance » plutôt que mariage la vie en couple de même sexe, pour des raisons de clarté). Il a soutenu le droit de son ami marxiste et catholique Roger Garaudy d’exprimer son opinion négationniste et antisémite.
– l’Abbé Pierre croyait fermement que le bien doit être voulu par l’homme, créé par ses efforts, et non imposé par la force. Il s’est personnellement engagé, a risqué sa vie et a été blessé, pour sauver des français juifs menacés par les nationalistes-socialistes allemands.

Je ne peux que regretter l’affaiblissement progressif de ses positions morales, notamment le soutien que sa fondation éponyme apporte au projet de « droit opposable au logement » parfaitement contre-productif à moyen et long terme, et la non-dénonciation des expropriations criminelles perpétrées par l’association DAL qu’il soutenait (celles contre les propriétaires individuels, pas celles contre les bâtiments volés par l’état). Quoi qu’il en soit, c’est certainement un grand homme qui nous a quitté aujourd’hui.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :