Le retour du servage

Encourager ses amis à fuir le fisc, c’est se rendre complice d’un égoïsme au détriment de l’intérêt général des caisses publiques qui passe avant les intérêts personnels. Quand Johnny dit en substance : « Je reviendrai lorsque mon ami Sarkozy sera président de la République et aura supprimé l’Impôt de solidarité sur la fortune », d’une certaine manière, il prend en otage des choix de justice fiscale du législateur. Il existe un droit international sur le dumping fiscal. Depuis 1998, l’OCDE recommande de ne pas agir sur la fiscalité pour capter les richesses de ses voisins. — Arnaud Montebourg

Vous êtes prévenus. Les contribuables sont donc la propriété de l’état, attachés au territoire comme jadis les serfs à la terre de leur seigneur. Les « voler » à son voisin, c’est un casus belli, comme dans l’temps.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to Le retour du servage

  1. Bretzelman says:

    C’est amusant cette notion de « voler » les contribuables, ça présente bien la tendance totalitaire du petit Arnaud. J’espère qu’il va revenir de ses vacances forcées avec moult bonnes idées pour nous divertir.

  2. llana says:

    Le problème, c’est qu’il y en a de moins en moins à voler, en France: ils se sont déjà sauvés ailleurs, pour certains. Par contre, des traîne-misayre, il y en a de plus en plus: notre système les attire… A terme, ça craint.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :