Robert Anton Wilson est reparti…

Suite à la « longue maladie » qui avait justifié qu’il devienne le premier bénéficiaire de la loi californienne sur l’usage médical de cannabis, Robert Anton Wilson, le Discordien le plus célèbre de cette planète, nous a quitté hier soir.

RAW avait popularisé le Discordianisme dans sa trilogie « Illuminatus! », et défendu le libertarianisme toute sa vie, depuis le début, sans jamais céder, en fondant le Parti de la Dope et des Flingues:

Little Tony was sitting on a park bench munching on one candy bar after another. After the 6th candy bar, a man on the bench across from him said, « Son, you know eating all that candy isn’t good for you. It will give you acne, rot your teeth, and make you fat. »

Little Tony replied, « My grandfather lived to be 107 years old. »

The man asked, « Did your grandfather eat 6 candy bars at a time? »

Little Tony answered, « No, he minded his own fucking business. »

Il avait également émis l’idée que le verbe « être » portait toute la responsabilité pour l’apparition des dogmes religieux et para-religieux, et inventé le « E-prime », l’anglais-sans-verbe-être, pour tenter de combattre la tendance à l’extrêmisme et l’absurdisme chez ces « primates domestiques » qu’on appelle les humains.

RAW était l’auteur de plusieurs livres mettant la psychologie du Dr Leary à la portée de tous, comme Prometheus Rising et Quantum Psychology, ou démolissant toutes sortes de croyances New Age ou conspirations modernes avec un humour à la fois absurde et féroce.

Ce 12 janvier 2007, le Discordianisme et l’anarchisme libertarien sont orphelins 😦

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

3 Responses to Robert Anton Wilson est reparti…

  1. Allobroge Vaillant says:

    Je ne comprend pas en quoi le JE pourrait être responsable des extrémisme!

    je suis pas sur mais je crois que le Je Le je est donc nécessaire à l’affirmation de l’individu,à l’individualisme et donc au libéralisme
    n’existe pas en Japonais et pourtant ca les a pas empeché de sombrer dans un extremisme fasciste!

    Enfin dans la plupart des extremisme ce n’est pas l’indivu mais le groupe qui est valorisé!

  2. jesrad says:

    Euh, ce que disait RAW, c’est qu’en faisant des associations d’égalité entre deux concepts qui n’ont qu’une vague propriété en commun (« l’herbe est verte ») à l’aide du verbe « être » on aliène progressivement l’individu en permettant des schémas de pensée (neural imprints) qui contribuent à bâtir des réalités-tunnels qui déforment la réalité. Il n’a jamais, à ma connaissance, accusé le mot « je » de mener à quelque extrêmisme que ce soit…

    Pour un bon conte sur un monde où le mot « je » est proscrit d’une « utopie » collectiviste effrayante et oppressive puis redécouvert par un personnage s’initiant à l’individualité, lire « Un bonheur insoutenable » de Ira Levin 😉

  3. Allobroge Vaillant says:

    merde j’avais mal lu et confondu, je croyais qu’il remettait en cause le « JE » autant pour moi il remet en cause le verbe « Etre » mais finalement ca pourrais presque marché aussi mon raisonement
    (dailleurs apparement j’ai eu la même idée que Ira Levin que je lirai jamais)
    Bon pour une fois j’ai tort donc je vais embêtter quelqu’un d’autre!

    arvi!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :