Pinochet, Guevara: le match

AgoraVox fait la comparaison entre Castro et Pinochet.

Je propose, moi, de comparer Augusto Pinochet et Ernesto « Che » Guevara:

Pinochet: 2600 morts
Guevara: 2500 morts

Bon, mais alors pourquoi est-ce qu’il n’y a que Guevara et jamais Pinochet sur les T-Shirts des Parisiens ?

[Fun]
Sur GoogleFight, c’est el Che qui l’emporte de peu !

Pour faire baisser le chômage, l’ANPE prie les chômeurs de bien vouloir disparaître

A l’ANPE, quand on n’arrive pas à remplir ses quotas de désinscriptions trouver du boulot aux demandeurs d’emploi, il reste une solution pour faire plaisir aux voleurs: les conseillers demandent avec insistance que les chômeurs veuillent bien se désinscrire eux-même.

L’intervention économique est toujours néfaste, démonstration

Première partie:
Le Théorême de Coase stipule que l’intervention de l’état dans l’économie n’est justifiable qu’à deux conditions nécessaires:
– les coûts de transaction entraînés par l’intervention (fonctionnaires à payer, matériel nécessaire pour le recensement, coût divers, etc…) doivent être inférieurs à ceux de toute autre solution envisageable
– la redistribution doit entraîner des bénéfices supérieurs à ces coûts de transaction

Une démonstration mathématique de ce théorême peut être lue ici.

Seconde partie:
La loi de Bitur-Camember stipule que toute redistribution de richesse entraîne une dépense contre-productive égale à la valeur de la richesse redistribuée: les récipiendaires potentiels de la redistribution sont incités à engager des dépenses d’un montant pouvant atteindre le montant de la redistribution elle-même, afin de l’obtenir pour eux-mêmes; ce qui, dans une société complexe, arrive systématiquement.

Troisième partie:
La Loi de Friedman montre empiriquement que toute action du gouvernement coûte le double de la même chose fournie par le secteur privé.

Conclusion:
L’intervention de l’état dans l’économie n’est justifiable qu’à des conditions qui ne sont jamais remplies: elle n’est donc jamais justifiable du tout.