Lutte citoyenne contre la fausse monnaie

Quelque part en Allemagne, un agoriste qui s’ignore (peut-être, ou pas) lutte activement contre le servage imposé par l’état à toute l’économie en détruisant sa fausse monnaie.

D’ordinaire une telle destruction de monnaie serait peu pratique car elle se traduirait en perte sèche, pour l’activiste, de tout ce qu’il aurait échangé contre la fausse monnaie de l’état. Mais notre homme (ou femme) a trouvé une parade efficace: la destruction programmée à retardement. En imprégnant les billets avec des sulfates, il peut ensuite récupérer sa richesse pour éviter d’avoir à supporter les coûts indûs de cette lutte contre l’esclavage (l’acide sulfurique reste naturellement à ses frais).

C’est, ma foi, une façon très ingénieuse de payer ses impôts: en billets auto-destructibles.

Où est passée la richesse ?

Aujourd’hui, dans notre cours d’économie politique aléatomadaire, je vais vous apprendre… où s’en va la richesse dans un pays socialiste !
Lire la suite