Qu’est-ce qu’un constructiviste ?

Aujourd’hui dans notre cours d’économie politique aléatomadaire, je vais vous expliquer ce qu’est … le constructivisme !

Le constructivisme est une religion, on appelle ses fidèles des constructivistes. Le constructivisme s’appelle aussi parfois positivisme. Les croyances principales de cette religion sont:
0) Il existe une Force qui imprègne tout dans l’Univers, qui maintient la cohésion de la Matière, sert de support physique aux ondes et régit les échanges d’énergie: cette Force, c’est la Loi.
1) On peut agir sur la Loi à l’aide de toutes sortes de méthodes, et la moins pire de ces méthodes c’est la Démocratie, dans laquelle le Constructiviste en chef (élu par le Dieu Suffrage aux multiples modalités) écrit la Loi.
2) L’Univers est la conséquence de la Loi donc en modifiant la Loi on peut modifier l’Univers !
3) Ce qui n’existe pas dans la Loi n’existe pas dans l’Univers. Sans discussion possible.

Ainsi, un constructiviste pratique sa religion en utilisant des bouts de la Loi comme formules magiques pour faire disparaître d’un claquement de langue tout ce qu’il n’aime pas, comme les inégalités ou la responsabilité individuelle. Pas besoin pour lui d’attendre que l’Univers se conforme à la Loi, puisqu’une fois la Loi modifiée, l’Univers n’a pas d’autre possibilité que de refléter le changement.

Un constructiviste est généralement persuadé que la Loi est à l’origine de tout. Il croit par exemple que sans la Loi, je ne pourrais pas avoir une montre à mon poignet. Il pense aussi que les droits n’existent que dans la mesure où la Loi les décrit, et que les planètes du Système Solaire ne sont en mouvement ordonné que parce que la Loi leur dit comment se mouvoir. C’est pourquoi les constructivistes tentent par tous les moyens de faire rentrer le maximum de choses dans la Loi, pour enrichir l’Univers (qui n’est pour eux, je le rappelle, qu’un reflet hypostatique de la Loi) de tout un tas de choses qui leur sont utiles.

Voilà, ce cours est terminé, vous trouverez les sacs à vomi sous vos sièges comme d’habitude.

Publicités

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

2 Responses to Qu’est-ce qu’un constructiviste ?

  1. Quentin says:

    Pour la défense du constructivisme…

    – ce n’est pas moi qui ai commencé, c’est Dame Nature. Elle en a mis partout, avec ses conneries je ne peux pas voler, me cloner, ou faire pousser des abricots par la force de la pensée. Je dois respecter les Lois de la physique du méchant Univers constructiviste. En plus il y a des Lois « biologiques », ça craint : instinct de reproduction, de conservation, instinct social et hiérarchique (comme chez tous les primates).

    – dans les relations entre humains, la Loi n’a pas besoin d’être édictée pour exister. Les lois humaines (que nous écrirons avec une minuscule, puisqu’elles peuvent être changées) sont des contrats, tacites ou explicites. L’avantage d’un contrat explicite est qu’il facilite la résolution d’une dispute lorsqu’elle se présente – et elle ne manquera pas de se présenter. Même si on interdit la loi explicite (ce qui serait une loi en soi, mais passons), les êtres humains qui partagent des intérêts continuerons à passer des contrats entre eux, par exemple pour s’allier et dépouiller de ses biens par la force leur voisin anarchiste non-violent.

    – La loi est une forme de modélisation comme une autre. Elle est censée faire fonctionner un modèle (politique-social-économique) et donc le décrire dans une mesure suffisante.

    – L’approche décrite ici pour l’élaboration de la loi, qui reflète la réalité concrète, est pseudo-constructiviste plutôt que constructiviste vraie : il s’agit d’un collage erratique de compromis confus, à l’opposé de la construction d’un système cohérent (= pas de compromis) en commençant par penser sa dynamique globale et définir les valeurs souhaitables de ses variables

    Cela dit on admettra bien volontiers…

    – Que la loi humaine n’a nul besoin de décliner tous les cas particuliers ; pour ce faire, il suffirait qu’elle consacre une plus grande partie de son texte copieux et rébarbatif à décrire les objectifs qu’elle poursuit, plutôt qu’à détailler de façon forcément incomplète les 7125 méthodes envisagées pour atteindre ces objectifs. Comme ça si quelqu’un pense à une 7126ème, on ne sera pas obligé de faire un amendement ou de réunir une Cour Suprême.

    – Que la loi, même nantie de ses attributs touts neufs de concision et de finalité explicite, est toujours interprétée au moment où elle est appliquée. Car l’objectif est aussi sujet à interprétation. C’est là qu’on s’aperçoit que la loi doit être complétée par une éducation morale de la population. On dit que nul n’est censé ignorer la loi, il serait cependant souhaitable par-dessus tout que nul n’ignore les fondements moraux, logiques, économiques etc. qui sous-tendent la loi.

  2. Namu says:

    Ah, mais la Loi Naturelle est l’opposé de la Loi Positiviste ! Le constructivisme, et son application éthique le positivisme, partent du principe que toute connaissance et toute appréhension du monde, autrement dit l’hypostase de l’Univers qui gigote dans nos consciences, est une construction sociale. C’est ce que Marx disait: que toute représentation du réel que l’on se fait est une construction sociale qui vient de la société dans laquelle on vit. Donc, au contraire de Dame Nature qui est en dehors de la raison humaine, les positivistes s’imaginent changer les concepts de « morale », « justice », « vrai » en manipulant la structure sociale.

    Le voisin anarchiste non-violent l’aura bien cherché, ça lui apprendra à pas avoir de flingue ni pris d’assurance contre le crime chez Tannehelp 😉 Pour ce qui est des contrats, ils ne valent qu’en tant qu’échange consenti unanimement. La loi ne répond pas à ces critères, en général. Quand elle y répond, on l’appelle … contrat 😀

    La Loi est un modèle, oui, pas la mécanique de fonctionnement elle-même. Le problème se pose quand on essaie de faire marcher l’Univers à la façon de la loi positive en dépit du bon sens, comme ce fut le cas (tragique) dans les pays soviétiques comme dans toutes les dictatures qu’a connu le monde.

    La loi positive peut être cohérente, pas de souci… le problème c’est qu’elle ne s’accorde parfaitement au fonctionnement de l’Univers que lorsqu’elle devient identique à la loi naturelle. Et alors ce n’est plus une loi positive puisque imposée par l’Univers et non par volonté de construire.

    Pour finir, l’éducation morale c’est bien, le raisonnement logique c’est bien aussi. Heureusement, n’importe qui est en mesure de comprendre les fondements de la loi naturelle, si ça t’intéresse je fais un cours sur le sujet 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :