Le Manifeste Néo-Libertarien

Préface à la première édition

L’ébauche du néo-libertarianisme est apparue pendant mon empoignade avec le Parti Libertarien américain lors de sa formation en 1973, et la contre-économie a fait son apparition publique au Forum de la Libre Entreprise à Los Angeles en Février 1974. Depuis, le néo-libertarianisme s’est propagé à l’intérieur comme à l’extérieur du mouvement libertarien et ses organes de presse, en particulier dans le New Libertarian Magazine.

L’activisme promu dans ces pages (et particulièrement la contre-économie) est pratiqué par l’auteur et ses alliés les plus proches depuis 1975. Plusieurs "anarcovillages" de néo-libertariens ont été formés puis dissous.

Pour une fois, n’aimeriez-vous pas lire un manifeste dont les préceptes ont été réellement mis en pratique avant d’être prêchés ? C’est précisément ce que je souhaitais.

Et c’est ce j’ai fait.

Samuel Edward Konkin 3ème du nom, Octobre 1980

Préface à la seconde édition

Une publication agoriste devrait toujours être jugée le plus sévèrement dans un marché libre. C’est vrai, la première édition du Manifeste Néo-Libertarien est épuisée, et une seconde édition, soutenue par un entrepreneur tout neuf cherchant à faire un profit à travers son idéologie, est entre vos mains, cher lecteur. Le jugement du marché, à mon agréable surprise, est que le MNL est la plus réussie de mes nombreuses publications.

Dans le monde des idées, deux ans représentent peu de temps. Quoi qu’il en soit, le MNL commence à être attaqué par les textes de libertariens de gauche centriste et une revue d’étudiants a fustigé certains membres pour s’être rallié à "ce marginal, Konkin" le mois dernier. Des essais et articles au sujet de la contre-économie apparaissent de plus en plus dans des publications libertariennes non-gauchistes (et non-agoristes – pour le moment du moins).

L’émergence de nombreux entrepreneurs contre-économiques dans la région sud-californienne (et quelques-uns aussi dans toute l’Amérique du Nord et même en Europe) qui suivent et distribuent le MNL, est un signe vraiment encourageant. Un "parc industriel" agoriste s’est concrétisé dans le Comté d’Orange entre les deux éditions.

Cet accomplissement durable est partagé. Il a incité l’auteur à continuer le dialogue dans deux éditions d’une revue théorique basée sur le MNL, sur le concept de contre-économie (voir la note 3 au chapitre 3), et à envisager un magnum opus de la théorie contre-économique, tout comme l’était Das Capital par rapport au Manifeste Communiste, et qui sera certainement intitulé Agorisme.

Quand à pratiquer ce que je prêche et propager cette pratique, je peux ajouter à la fin de la première préface…

Et je continue de le faire.

Samuel Edward Konkin 3ème du nom, Février 1983

Chapitre 1 – Notre condition actuelle: l’étatisme
Chapitre 2 – Notre objectif: l’agorisme
Chapitre 3 – Notre moyen: la contre-économie
Chapitre 4 – Notre stratégie: la Révolution
Chapitre 5 – Nos tactiques: Action !

One Response to Le Manifeste Néo-Libertarien

  1. Alfy dit :

    Un excellent article, pour trancher le débat entre libéraux … êtes-vous un libertaire ?

    http://sites.google.com/site/etesvouslibertaire/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: