Brèves de la folie furieuse ordinaire

Une mère mise en garde à vue pour 24 heures pour avoir laissé ses enfants jouer dehors.

Un enseignant licencié pour avoir mis des zéros.

Quand maman appelle le recruteur au nom de son fils.

Les mots « dinosaure », « danse », « anniversaire », « Halloween », etc. bannis des écoles de New-york pour éviter la possibilité d’éventuellement, peut-être, froisser certains élèves.

« Pire mère du Monde » d’après la presse américaine unanime, parce que son fils de 9 ans sait prendre le métro seul.

Une grande chasse aux oeufs de Pâques annulée parce que les parents se battaient pour aider leurs enfants.

La menace silencieuse mais permanente que représente l’existence même de services étatiques de protection de l’enfance, supposés par pur principe savoir mieux que les parents ce qui est bon pour leurs enfants, et n’ayant en pratique aucun compte à rendre de leurs échecs, déforme le rôle de parent et le concept même de ‘responsabilité parentale’.

Obama plus crédible que Romney pour combattre une invasion extraterrestre.

La pensée magique et le culte de la personnalité politique se portent toujours bien. Notez qu’Obama se place bien quand on le compare à Hulk ou Iron Man.

Poursuivie pour avoir planté un potager devant chez elle.

Il suspend des plants de tomates dans son jardin, la Mairie le condamne.

Les bureaucrates ont arraché tout son potager « parce que », elle porte plainte.

Apparemment, dans cette ville, c’est illégal d’avoir des animaux de ferme dans une ferme.

Les bureaucrates n’ont aucune incitation réelle à servir les citoyens, puisqu’ils se paient de force et sont seuls juges de leurs résultats. Par conséquent, leur seule motivation est de justifier le maintien de leur propre emploi auprès de leurs supérieurs. C’est ce qui pousse les plus honnêtes d’entre eux à l’excès de zèle permanent, et donc à pourrir intensément la vie de ceux qui les entourent, tandis que les moins honnêtes se contentent généralement de corruption passive ordinaire mais qui détourne le Pouvoir de l’état au profit, bien privé, de celui qui se met à leur payer des suppléments. Dans tous les cas, ils sont nuisibles.

About these ads

À propos Martini
I'm a stuffed penguin, and I hate you.

One Response to Brèves de la folie furieuse ordinaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :