L’Argentine, ex-pays de la viande

(Une histoire navrante rapportée par Lucilio)

La seule mention du nom de l’Argentine, pour la plupart des gens ayant visité le pays au cours du milieu du XXème siècle, évoque une énorme côte de bœuf de deux kilos servie saignante pour un prix ridicule. À raison: l’Argentine était le premier exportateur d’Amérique latine de viande (et premier consommateur au monde aussi, logiquement), avec une productivité agricole dix fois supérieure à la moyenne mondiale.

J’ai bien écrit "était". Depuis, les Kirchner qui dirigent le pays sur la voie tracée par leur idole Chavez ont réussi l’exploit de faire de l’Argentine… un importateur de viande.

On connaît tous la célèbre formule de George Courteline: "Qu’arriverait-il si le communisme était instauré dans le Sahara ? Pendant cinquante ans, rien. Après cinquante ans: pénurie de sable." Ce n’est hélas pas une caricature, mais un triste constat.

About these ads

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

One Response to L’Argentine, ex-pays de la viande

  1. Bertrand Monvoisin dit :

    En Argentine les "Gauchos" sont victimes des vrais gauchos. Il y a une blague anticommuniste que j’adore : qu’est-ce qui mesure 500 m de long et qui mange des rutabagas ? Des Polonais devant une boucherie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: