Le Vénézuéla à court de gaz et de pétrole

Ce n’est pas une blague: le Vénézuéla de Chavez, qui est pourtant le quatrième ou cinquième producteur d’hydrocarbures mondial, fait actuellement face à une pénurie de gaz et d’essence dûe à l’inanité absolue du contrôle étatique des prix:
– la capacité de production pétrolière pourrit depuis la nationalisation, et personne ne veut plus investir pour la développer ni même juste la réparer à cause de la folie collectiviste qui règne au sommet de l’état vénézuélien: il y a de moins en moins de pétrole qui sort alors que le pays a besoin d’en vendre toujours plus pour payer les factures délirantes des programmes politiques voulus par Chavez
– le gaz est revendu à l’étranger par les citoyens qui profitent des subventions à l’achat proposées par l’état, provoquant la pénurie

Georges Courteline disait: « Qu’arriverait-il si le communisme était instauré dans le Sahara ? Pendant cinquante ans, rien. Après cinquante ans: pénurie de sable. »

About these ads

À propos jesrad
Semi-esclave de la République Soviétique Socialiste Populaire de France.

18 Responses to Le Vénézuéla à court de gaz et de pétrole

  1. Bretzelman dit :

    T’ain c’est rapide ces effets. Les gauchistes européens voyaient dans le bilan de Chavez une grande réussite, certains allant meme jusqu’à croire qu’un pays pouvait etre communiste et rentable, oubliant bien sur que tout dépend uniquement de la vache à lait pétrolière.

    C’est maintenant qu’on va voir l’efficacité du programme de Chavez. Et ça ne fait que confirmer une fois de plus que le communisme est un luxe que seul un pays qui va bien, voire trop bien peut « se permettre ».

  2. MicheL Decoster dit :

    Il faudrait vous renseigner avant d’écrire des conneries.
    Je souhaite à tous les pays pauvres d’être aussi mal géré que le Venezuela. Cela résoudrait déjà beaucoup de problèmes même ici en Europe.

  3. jesrad dit :

    Il faudrait vous renseigner avant d’écrire des conneries.
    Tiens, c’est vrai, espèce de raclure fasciste, vous feriez bien d’aller dire à Amnesty International et Reporters sans Frontières qu’ils écrivent des conneries et que Chavez est un gentil nounours, et non comme ils le disent un despote sanguinaire qui a déjà trucidé plus de 6000 personnes.

    Je souhaite à tous les pays pauvres d’être aussi mal géré que le Venezuela. Cela résoudrait déjà beaucoup de problèmes même ici en Europe

    Effectivement. Une fois que tous les pauvres sont exilés ou morts, plus de problèmes. Darwinisme social en action.

  4. Martini dit :

    Je souhaite à tous les pays pauvres d’être aussi mal géré que le Venezuela.

    Oh, comme vous avez raison ! J’attends avec impatience que Sarkozy supprime, lui aussi, les chaînes de télé de l’opposition (France Télévision) pour les remplacer par TéléSarko. Qu’il supprime les institutions qui s’opposent à ses réformes (au Vénézuéla, le Sénat ; en France, les syndicats). Qu’il se mette à éliminer physiquement les journalistes de Libé et du Monde. Qu’il importe pour un milliard de dollars d’armes à feu russes pour monter les « Milices Sarkoziennes », une véritable police secrète parallèle. Qu’il décide autoritairement des prix de chaque choses, par exemple qu’il règle à deux fois le SMIC le prix de la moindre consultation médicale.

    Ce genre de choses, que vous défendez. Pourriture stalinienne.

  5. h16 dit :

    Tiens, Jesrad, je vois que des râclures communistes passent par chez toi… C’est toujours un peu déplaisant d’avoir à nettoyer leurs petites crottes, mais il faut bien voir que ça permet de conserver la main.

  6. jesrad dit :

    Oh, ça arrive, oui, mais ils ne postent qu’une fois, pour la plupart. Et puis, j’ai un pingouin de combat à leur lancer dessus (Martini).

  7. MicheL Decoster dit :

    Je viens d’avoir la preuve que la réincranation existe. Car pour être aussi stupide il faut avoir vécu plusieurs vie. Je suis content de ne pas faire partie de votre monde peuplé de brave gens fort intelligent comme bush et ses amis. Et vu que vous parler de Sarkozy, je le félicite, il nous en faudrait un en Belgique aussi.
    Bisous.

  8. jesrad dit :

    Mais où sont passés les arguments ? Ah, pardon, il n’y en a jamais eu avec les gens comme vous, qui ressentent mais ne pensent pas, qui perçoivent mais n’écoutent pas.

    En attendant, que vous croyiez que Bush et ses amis les bolchos de droite font partie de mon « monde », c’est une superbe preuve que la « réincrânation » vous a fait mal à la tête :D

  9. Bretzelman dit :

    La réincranation. Fort ^^… C’est marrant. Les boulets rouges, c’est toujours plus rigolo quand ils sont sur les blogs des autres.

  10. Bertrand Monvoisin dit :

    Monsieur Decoster puisque vous pensez que le « Chavezuela » est le paradis terrestre je vous invite à vous y rendre sans tarder et surtout à ne plus retourner dans cette Europe pourrie par les ordures ultralibérales à la solde de la CIA que sont Bernard Thibaud Olivier Besancenot et Marie-Georges Buffet.

  11. jesrad dit :

    Pas sûr qu’il y ait besoin de réagir, presque un an plus tard…

  12. Bertrand Monvoisin dit :

    Dans le même ordre d’idée je rappelerai que l’URSS, qui était le premier producteur de céréales au monde, en était également le premier importateur; à Cuba la pénurie de sucre est généralisée. Il ne manque au génial Chavez qu’un petit tchernobyl pétrolier et une vraie politique d’extermination.

  13. jesrad dit :

    Oh, l’extermination est bien prévue: pourquoi d’autre aurait-il pris la peine de commander pour plusieurs milliards de dollars d’armes à feu en tout genre sinon ?

    Quand au Tchernobyl pétrolier, il s’en passe très bien: la crise alimentaire lui a déjà coûté un référendum, et comme elle ne fait que s’aggraver rapidement la prochaine élection ne pourra être que pire.

    Il sera confronté au même problème que son pote Mugabe en ce moment: tomber définitivement le masque et écraser le peuple dans le sang, ou fuir loin, très très loin pour se faire oublier.

  14. Bertrand Monvoisin dit :

    Il peut écraser son peuple dans le sang et finir comme Ceaucescu. Mais si il réusst à fuir il n’a pas besoin de partir très loin: Cuba c’est à deux heures d’avion. Le 18 brumaire (2 décembre) du scrofuleux babouin bolivaurien s’est transformé en retraite de Russie, sa pantalonnade face à Uribe (calme responsable et digne, un vrai chef d’Etat) a montré au monde qu’il n’était qu’un va-de-la-gueule et un couard, qu’avec un peu de fermeté on pouvait le faire reculer (comme l’armée Egyptienne en 67), j’attends avec impatience le Waterloo bolivarien. Après son règne on découvrira un peu partout au Vénézuela des charniers remplis de cadavres d’opposants, ses plus fidèles soutiens parmi lesquels l’incomparable Mélenchon (révolutionnaire raté mais bourgeois réussi) jureront qu’ils ne savaient pas. Les progressistes qui ont pendant des années voire des décennies ont relayé la propagande crimminelle, hurlé des appels à l’extermination, applaudi les discours haîneux, vibré aux discours paranoïaques, ne pouvaient pas imaginer que de Katyn à la Chine populaire, de la Corée du Nord au Cambodge, de Cuba à l’Angola leurs sanguinaires idoles mettaient en application leurs programmes fanatiques d’extermination.

    Les Goulags, Lao Gai, Camps d’extermination, les barbelés, les tortures, les marches à la mort (spécialité viêtnamienne et cambodgienne), les exécutions sommaires, les procès truqués, l’extermination par la famine, les séances d’autocritique collectives assorties de demande de punition par la victime elle-même, la destruction de trésors culturels, la séparation volontaire de famille avec changement de patronyme pour empêcher toute recherche future (spécialité Khmer Rouge), l’entraînement d’un terroriste adipeux et suffisant qui comble de l’inélégance prend pour pseudonyme celui d’un chanteur jovial (lui aussi un peu rond mais qui est étranger à tout acte criminel)… tous cela n’est certainement que du fantasme né dans l’esprit tordu des agents machiavéliques de la CIA de RSF d’Amnesty International et d’autres organisations crimminelles à la solde de Wall Street (dès que Castro digère de travers c’est un complot ourdi par Wall Street).

  15. Fernand Cloutier dit :

    Si les USA se mêleraient de leurs affaires, les pays socialistes ne vivraient pas de telles difficultés.
    Les USA veulent VOLER les richesses des AUTRES; avec Castro ça n’a pas fonctionné malgré l’EMBARGOT qui dure depuis au-délà de 40 ans.
    Le capitaliste est la pire CALAMITÉ au monde ce qui va créer une MONSTRUEUSE CRISE ÉCONOMIQUE sur le globe PROCHAINEMENT…………..

  16. jesrad dit :

    Woah, vous cumulez:
    – mythe de la violence du capitalisme
    – confusion entre économie et finance (c’est une crise financière, pas économique – c’est d’ailleurs pour ça que j’en ai à peu près rien à branler que les banques, ces quasi-fonctionnaires au service du Prince, fassent faillite en série)
    – incompréhension totale de l’origine de cette crise (keynésianisme et pas capitalisme)
    – millénarisme (c’est la fin imminente du monde depuis presque deux siècles)
    – mythe du « déterminisme américain », comme si les USA étaient partout tout le temps derrière le moindre problème

    Le socialisme contient en lui-même les causes systémiques de l’appauvrissement et du totalitarisme. J’ai expliqué en détail ces mécanismes sur ce blog, vous êtes libre de vous éclairer. Le socialisme n’a besoin de l’aide de personne pour s’enfoncer dans la boue, comme l’ont prouvé ses tentatives pré-révolutionnaires, particulièrement au XVIIème siècle en France (les USA n’existaient pas – et pourtant les mêmes effets se sont produits). Mais continuez donc à croire à votre étrange religion collectiviste – plus il y a de preuves tangibles des méfaits du socialisme dans le monde, plus les gens se réveillent.

  17. Bertrand Monvoisin dit :

    Mon cher Cloutier puisque vous soutenez le régime cubain qui déporte les homosexuels (comme jadis le régime soviétique), interne les « déviants », assassine les opposants j’en conclus que vous êtes homophobe et liberticide. Vous êtes un petit frustré, qui ne rêve que de devenir qu’un chefaillon galonné tortionnaire et criminel. Selon Siegmund Freud, honni par les dictateurs et leurs nervis : « l’homme ordinaire qui soutient le totalitarisme n’est qu’un enfant n’ayant pas terminé sa puberté. Il se cherche un père de substitution. »

    En fait vous n’êtes même pas un sicaire, juste un mouchard. Vous auriez dû vous retirer de ce site, comme monsieur votre père (comprenne qui pourra).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :